Pierre Larousse: Méfions-nous de (certains de) nos amis

27 06 2012

Pierre Larousse: Méfions-nous de (certains de) nos amis dans Société Dico-100x150QUAND une personne prétend vous aider, ce n’est pas de trop de se méfier tout de même. Car cette supposée aide ne vous… aidera pas forcément. Ce n’est pas parce qu’on vous sort d’un mauvais pas que l’on vous aime ou que l’on vous veut du bien. Non… Cela peut cacher des idées bien pires encore.

ONG-150x92 dans SociétéTOUS les jours, des victimes du racisme, le plus primaire comme le plus élaboré, sont confrontés à des amis qui disent ne pas être racistes mais qui en disant vouloir les aider, ne font que renforcer les préjugés les obtus véhiculés ça et là.

 

LAROUSSE-140x150

Pierre Larousse

DICTIONNAIRE. On en a tous eu au moins dans nos maisons et autres appartements d’enfance. Que les parents les aient lus ou pas, ils ont estimé à un moment donné que cela devait être important pour leur progéniture d’en posséder. Et celui que j’ai le plus vu dans différentes maisons, c’est le Larousse. Jamais je n’avais pris la peine de m’intéresser à la vie et aux idées de Larousse. Quelle n’a pas été ma stupéfaction de tomber sur des propos que vous pourrez juger vous-mêmes. Il est plus que temps d’écrire le plus possibles de dictionnaires et d’encyclopédies avec nos mots, nos noms, en nous définissant tels que nous, Noirs, nous nous concevons, tels que nos ancêtres se concevaient.

 

Obambé GAKOSSO, June 2012

 

 

 

« C’est en vain que quelques philanthropes ont essayé de prouver que l’espèce nègre est aussi intelligente que l’espèce blanche. Quelques rares exemples ne suffisent point à prouver l’existence chez eux de grandes capacités intellectuelles. Un fait incontestable et qui domine tous les autres, c’est qu’ils ont le cerveau plus rétréci, plus léger et moins volumineux que l’espèce blanche, et comme, dans toute la série animale, l’intelligence est en raison directe des dimensions du cerveau, du nombre et de la profondeur des circonvolutions, ce fait suffit pour prouver la supériorité de l’espèce blanche sur l’espèce noire. Mais cette supériorité intellectuelle, qui selon nous ne peut être révoquée en doute, donne-t-elle aux blancs le droit de réduire en esclavage la race inférieure ? Non, mille fois non. Si les nègres se rapprochent de certaines espèces animales, par leurs formes anatomiques, par leurs instincts grossiers, ils en diffèrent et se rapprochent des hommes blancs sous d’autres rapports et nous devons en tenir grand compte. Ils sont doués de la parole, et par la parole nous pouvons essayer de les élever jusqu’à nous, certains d’y réussir dans une certaine limite. Du reste, un fait physiologique que nous ne devons jamais oublier, c’est que leur race est susceptible de se mêler à la nôtre, signe sensible et frappant de notre commune nature. Leur infériorité intellectuelle, loin de nous conférer le droit d’abuser de leur faiblesse, nous impose le devoir de les aider et de les protéger. »

Pierre Larousse, Article Nègre, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle (1872)


Actions

Informations



3 réponses à “Pierre Larousse: Méfions-nous de (certains de) nos amis”

  1. 2 07 2012
    Geraldine (13:32:22) :

    Certes, la définition que vous citez est scandaleuse… mais comme vous le dites vous-même, elle date d’un dictionnaire de 1872, qui n’est plus commercialisé, et plus non plus une référence pour personne! Elle est le triste reflet d’une époque, mais heureusement, les dernières définitions de cette sorte ont disparu
    depuis longtemps. Vous n’en trouverez plus dans les dictionnaires actuels: plus la peine de réécrire le dictionnaire…

  2. 2 07 2012
    Obambé GAKOSSO (21:27:34) :

    Bonsoir Geraldine et bienvenue sur cet espace qui est aussi le vôtre !

    J’ai lu et relu votre commentaire. Il y a quelque chose que j’ai du mal à saisir : la définition que vous citez est scandaleuse…. De quelle définition parlez-vous donc ?

    @+, O.G.

  3. 8 07 2012
    idem (21:57:04) :

    Oui, je suis aussi stupéfaite que toi, Bambi o_O
    On en apprend tous les jours sur nos pseudo-intellectuels français d’une époque pas si lointaine !!!
    Et c’est choquant, et y a de quoi car, hélas, trois fois hélas, ces analyses complètement infondées ont contaminé l’esprit d’une multitude de gens.
    On en voit encore le résultat aujourd’hui …

    A Géraldine, il n’est nullement question d’une définition, donc, mais bien de ce que pensait et a dit Mr Larousse à propos des Nègres.
    J’aurais été face à lui, à l’époque, je lui aurais dit ce que je pense, à savoir qu’il parlait de choses qu’il ne connaît pas, et qu’il aurait bien fait de revoir sa copie.

    L’Humanité étant une et indivisible, les races n’existent pas, les hommes étant naturellement dotés des mêmes capacités intellectuelles dans les quatre coins du monde.
    Mais y a encore du boulot pour certains … ^_^

Laisser un commentaire




sissimages |
enza7079 |
Cordonniers à Fleur de Peau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les mille pommes d'or d'Ata...
| Les Pays
| Le concombre Masqué