Le Congo, la main toujours tendue

21 06 2012

Le Congo, la main toujours tendue dans Politique images-16-150x98IL faut croire que les mots et expressions fierté, dignité, honneur, estime de soi ne veulent plus rien dire pour les dirigeants de notre pays. Il ne se passe pas une journée, pas une semaine sans que les media officiels congolais nous annoncent que tel pays européen, telle ONG américaine, telle entreprise asiatique « s’impliquent dans le développement du Congo », « dans l’amélioration de nos services de santé » etc.

images-22-150x112 dans PolitiqueEN une des Dépêches de Brazzaville du 20 juin 2012, il y avait encore une fois un titre sans ambages : Le Japon s’investit pour l’amélioration de la qualité des produits halieutiques au Congo. Il y a pour illustrer cela, une photo  avec un échange de parapheurs entre un officiel congolais et un officiel japonais. L’article ne donne hélas ! aucun chiffre mais la journaliste Nancy France Louemba nous dit qu’il y aura une étude faite, une unité de transformation construite et la commercialisation au port de Ndjindji. En soi, ce n’est pas une bonne chose. Pourtant… Pourtant, on devrait se souvenir que le père de l’industrialisation du Congo, Alphonse Massamba Débat, avait initié ce travail entre 1963 et 1968. Ses successeurs ont eu le temps de voyager à travers le monde entier (nos présidents et nos ministres aiment prendre l’avion) et ont pu voir que dans des pays sérieux, l’industrie est un domaine sérieux avec lequel on ne perd pas de temps. Le Congo a donc attendu 2012 pour se lancer dans l’industrie du poisson et il faut que ce soit l’Agence japonaise de coopération internationale. Je suis sûr que si nos autorités avaient vraiment voulu, elles auraient pu débloquer les sous nécessaires pour la réalisation de ce projet. Faut-il rappeler que nous avons claqué 10.000.000.000 de XAF pour honorer la gloire d’un colon ? En ce temps pas si lointain, la question de pêche maritime ne se posait pas ?

images-3-150x146SUR le site congo-site.com, en date du 18 juin 2012, j’ai pu lire que l’ambassade de France au Congo devait faire un don le lendemain « (…) au Centre national de radio et de télévision (CNRT) d’un lot de dix dictionnaires thématiques offertes par les éditions Presses universitaires de France (PUF) ». Franchement, j’ai honte même en tapant ces lignes. Nous sommes la risée du monde. Les budgets de notre audiovisuel ne nous permettent pas d’acheter des ouvrages ?  Le Congo importe des 4*4 chaque jour et nous serions incapables de nous offrir des dictionnaires thématiques ?

 

toyota4runner-150x101

Pour ça, il y a de l'argent

JE me suis amusé à regarder certains prix de dictionnaires thématiques. Il y en a à un peu plus de 24€, d’autres à un peu plus de 33€. Imaginons que chaque exemplaire coûte ne serait-ce que 50€, soit 32.797,85 XAF. On va s’abaisser, courber l’échine, s’humilier pour 327.978,5 XAF ? Mais à qui avons-nous donc vendu notre dignité ?

 

Obambé GAKOSSO, June 2012©


Actions

Informations



Une réponse à “Le Congo, la main toujours tendue”

  1. 21 06 2012
    St-Ralph (18:23:09) :

    Oui, mon cher Obambé, ta réaction me plaît ! Moi non plus je n’arrive pas à comprendre cet étalage de ces signatures de contrats entre les étrangers et les Africains. Pour un oui, pour un non, on signe des contrats avec les Européens, les Asiatiques et les américains… et toujours dans l’intérêt des Africains, nous assure-t-on. Et les dons, n’en parlons pas ! Comme tu dis, en quoi le don de 10 dictionnaires doit-il faire l’objet d’une cérémonie et d’un article d’envergure nationale ? Les Africains vivraient-ils de la mendicité ?

    Si tous les contrats signés depuis 1960 étaient faits dans l’intérêt de l’Afrique, les effets seraient différents de ce que nous connaissons. Quant à certain dons, comme celui de la dizaine de dictionnaires, je les considère comme des rappels à l’Afrique de son incapacité à voir l’essentiel. Oui, les Africians sont incapables d’imaginer la nécessité pour une maison de radio de disposer d’une bibliothèque avec des dictionnaires thématiques ! Quelle humiliation ! Dans les journaux africains, on ne lit que la générosité de l’étranger à l’égard des Africains ! Quavons-nous fait pour mériter toute ces attentions ? Tout cela est sans doute une façon adroite de nous acheter. C’est ce que je crois en définitive.

Laisser un commentaire




sissimages |
enza7079 |
Cordonniers à Fleur de Peau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les mille pommes d'or d'Ata...
| Les Pays
| Le concombre Masqué