Bal honteux (et tragique) à Bamako

22 05 2012

 

Bal honteux (et tragique) à Bamako dans Politique africaine DT1-150x102

Dioncounda Traoré

ON NE PEUT PAS dire qu’en Afrique nous ayons l’habitude de ce genre d’événements. Dans la nuit du lundi au mardi dernier, quand j’ai appris la nouvelle, j’avais déjà posté le billet intitulé Libanda e zali kati te. J’étais partagé entre surprise et réalisme. Oui, on me dit tantôt utopiste (quand je parle de Panafricanisme) et trop réaliste, quand j’analyse froidement la politique. Pourtant, avec le recul, sans encourager cet acte posé par des citoyens maliens, je ne dirai jamais que le président intérimaire, Dioncounda Traoré a volé ce qu’il a reçu.

ATT-PASSE-COMPOSE-150x99 dans Politique africaine

ATT: passé composé ou simple?

LE MALI EST À FEU et à sang depuis des semaines. Le président Amadou Toumani Touré (ATT), incapable de défendre don pays, tout général qu’il fut, lui qui a laissé des soldats et des officiers se faire massacrer quasiment les mains nues par les rebelles de l’Azawad a été déchu de son sa branche présidentielle par le jeune capitaine Amadou Haya Sanogo le 22 mars 2012 dernier*. Dans ces péripéties, ce qui m’a le plus choqué, c’est la fuite du président déchu, très librement, avec famille et bagages, à Dakar. Comment un responsable politique peut-il agir ainsi, lui dont on sait pertinemment qu’il ne pouvait constitutionnellement se représenter pour la prochaine présidentielle ? Il coule des jours paisibles pendant que son pays est coupé en deux, trois ou je ne sais plus combien, comme une vulgaire pâtisserie.

SANOGO, ON LE SAVAIT très bien ne pouvait faire guère mieux que son illustre aîné : l’armée malienne est dépourvue de tout ou presque. Quand le Mali servait de base arrière (avec le Burkina Faso) aux rebelles ivoiriens qui mettront 10 ans, avec l’aide de la France, pour conquérir la Côte d’Ivoire, ATT avait oublié de son côté de sécuriser ses frontières. On connaît le résultat : non seulement il est chassé comme un malpropre, mais en plus, il est obligé de fuir comme un voleur. Depuis lors, le Mali se donne en spectacle, jouant une très mauvaise musique dont les chefs d’orchestre sont Blaise Compaoré, président depuis 1987 et Alassane Ouattara. Décidément, la CEDEAO est bien mal en point si elle est obligée de s’en remettre à ces deux hommes…

SANOGO-150x109

Quand les soldats font irruption sur la scène politique...

CES DEUX DIRIGEANTS, ne s’occupant même du fait que la Mali est en morceaux, ont eu une comme seule idée que de placer ce pays très appauvri, enclavé, sous un embargo terriblement punitif pour des populations qui n’ont rien demandé du tout. Curieusement, dans ce pays, on se serait attendu que la population se soulevât pour soutenir ATT. Or, il s’avère qu’apparemment, les soutiens populaires à ce dernier sont en nombre, inférieurs à ceux qui soutiennent la junte. Résultat des courses, celui que l’on appelle « le Professeur Dioncounda Traoré » (on adore les diplômes, en Afrique), président par intérim, choisi par Ouagadougou et Abidjan ne semble guère soulever d’enthousiasme débordant de la part des Maliens. Voire zéro enthousiasme carrément. Il donne l’impression, lui aussi, d’être un pion téléguidé de l’étranger, tout président de l’Assemblée nationale qu’il fut.

CMD-150x97

Cheick Modibo Diarra: quel crédit conservera-t-il?

MIS EN PLACE pour 40 jours, voilà qu’il les dépasse allègrement pour se maintenir à ce poste si doré, si convoité mais où trône pourtant une épée de Damoclès. Au bout de ces 40 jours, Sanogo s’est rappelé au bon souvenir de ce beau petit monde et du Premier ministre, Cheick Modibo Diarra (encore un Malien illustre qui joue très gros dans cette histoire !) en demandant à D. Traoré de libérer le fauteuil qu’il lui avait cédé contraint et forcé. Je ne suis pas à Bamako, mais visiblement, les solutions préconisées par la CEDEAO ne passent pas auprès du peuple malien ou au moins d’une partie de ce peuple. et c’est là qu’on atteindra le point d’orgue avec l’agression qu’a subi l’intérimaire le 21 mai. Allah soit loué ! aucun organe vital n’a été touché. Et je vous avoue que je félicite les médecins maliens qui doivent d’excellente qualité car ils ont réussi à soigner le président alors qu’ils auraient du, selon les pactes sacrés liant les pays CFA à la mère patrie, envoyer D. Traoré au Val de Grâce à Paris…

FOULE1-150x88

Allons-y comprendre...

LA VIOLENCE PHYSIQUE ne règle pas tous les problèmes, on le sait. Il faut non seulement la condamner mais la proscrire aussi. Mais quand on a dit cela, on n’a rien dit. Il faut se poser les bonnes questions : comment a-t-on fait pour en arriver là ? En philosophie, il y a un sujet que j’aime bien : Le bonheur est-il le but de la politique ? Partant du principe que la politique est dans tous les pays du monde et que dans aucun pays du monde on n’atteint 100% de bonheur, on peut se demander pourquoi ce sont seulement des Maliens qui vont jouer du coup de poing contre leur président, ainsi qu’un Italien (dimanche 13/12/2009, Milano) ? Selon les gens qui aiment faire les calculs pour nous, il paraît que dans les pays CFA, 70% au moins de la population vit avec moins d’un dollar US/jour. Nos présidents sont dans la rue tous les jours et on ne voit jamais cela. Là, les gens sont allés dans le palais pour frapper le chef. Réfléchissons bien !

Obambé GAKOSSO, May 2012 ©

————————————————————

* : La Ligue panafricaine du Congo-Umoja, lors de la conférence de presse clôturant ses universités, le dimanche 08 avril 2012, a condamné ce putsch tout en se posant des questions sur la démocratie malienne


Actions

Informations



Une réponse à “Bal honteux (et tragique) à Bamako”

  1. 25 05 2012
    Obambé GAKOSSO (23:50:49) :

    Mea culpa!
    Mea culppa maxima!
    Mea maxima culpa!

    Je me suis fait avoir!
    J’ai « parlé » trop tôt!
    J’ai écrit trop vite!

    Dioncounda Traoré, finalement, a fait comme les autres: il est monté à Paris pour se soigner et, comme l’a si bien dit un journaliste de RFI, il est allé voir son médecin. Voilà un homme qui a 70 ans, qui est dans le sérail politique depuis tant d’années, qui vit en Afrique et dont le médecin est à Paris

    On n’est pas sorti!

    @+, O.G.

Laisser un commentaire




sissimages |
enza7079 |
Cordonniers à Fleur de Peau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les mille pommes d'or d'Ata...
| Les Pays
| Le concombre Masqué