• Accueil
  • > Economie
  • > Au bal des aliénés, les dévalués ne resteront pas assis

Au bal des aliénés, les dévalués ne resteront pas assis

2 12 2011

Au bal des aliénés, les dévalués ne resteront pas assis dans Economie arton4704-150x112EN CÔTE D’IVOIRE, le journaliste Didier Dépry, secrétaire général de la rédaction du quotidien du FPI (Front patriotique ivoirien, le parti du président Laurent Koudou Gbagbo) a été mis aux arrêts suite à un article consacré à la dévaluation du franc des Colonies françaises d’Afrique (CFA). Les jours passent et cela ne choque pas outre-mesure les bien-pensants de ce côté-ci de la Méditerranée. Et pour bien rigoler, le patron de l’ONUCI, Bert Koenders y est allé de sa petite musique.

images-150x98 Dévaluation dans Politique

La zone UEMOA

PAR LA VOIX DE CET homme, l’ONU a donc dit (…) ce n’est pas une bonne idée d’avoir des journalistes en prison (…) en général (…) et surtout avant les élections (…) Si l’affaire n’était assez dramatique, on en rirait presque. Il faut dire qu’en plus de Dépry, il y a aussi César Etou (directeur de la rédaction) et Boga Sivori (chef du service politique) qui ont eu droit à des menottes. Bref ! comme je le dis souvent, avec le régime ivoirien actuel, je ne suis pas surpris car je ne m’attendais à rien de bien positif. Ils ont et avaient annoncé les couleurs maintes fois par le passé et un passé qui n’est pas si lointin que cela. La Côte d’Ivoire de 1990-1993 sous un Félix Houphouët-Boigny inapte à gouverner, laissant les clés du camion à l’homme du FMI, Alassane Dramane Ouattara ressemble beaucoup, par les pratiques, à celle d’aujourd’hui. Aussi, depuis que les articles paraissent concernant cette éventuelle dévaluation du CFA, l’artillerie lourde est de mise avec (surtout en Afrique de l’Ouest) de bonnes gens (je les appelle ainsi pour rester poli) chargés de « rassurer » le clampin africain qui aurait peur de revivre un certain 14 janvier 1994. Soumaïla Cissé qui vient de diriger des années durant la commission de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) et qui ambitionne de diriger le Mali l’an prochain s’est permis de dire que L’économie des huit pays de l’UEMOA se porte bien. Il l’a dit le 1/12/2011 en compagnie de son successeur à la tête de l’UEMOA, le Sénégalais Cheikh Hadjibou Soumaré. Ils ont répété que la dévaluation n’est pas au programme. Là aussi, on a envie de rire quand ces hauts fonctionnaires nous disent que nos économies vont bien. Elles vont tellement bien que nos pays ne cessent de mendier des sous au Nord… Quand on se souvient que Soumaïla Cissé était ministre des Finances de son pays et qu’il avait été parmi les signataires de la dévaluation à Dakar, on est vraiment rassuré par cet homme et par ses maîtres…

images1-150x112 Franc CFA

Le ministre Toikeuse Mabri

TOIKEUSE MABRI* est un ministre ivoirien actuellement en fonction. Il a la charge du Plan et du Développement. C’est l’un des rares officiels africains à parler publiquement d’une éventualité de la dévaluation. Je reprends ses mots : (…) la dévaluation n’est pas en soi une catastrophe (…) Elle est un instrument dont les communautés disposent (…) pour la gestion de leur monnaie et qui, prises, à des moments importants, peuvent permettre d’attirer les investissements, donner une plus-value aux exportations et au pays de se relancer (…) Si nous nous mettons en tête que la dévaluation est une mauvaise chose, nous aurons des problèmes. Je pense que le message est clair : il faut psychologiquement préparer les masses à cette dévaluation : elle se fera. C’est une question de temps, tout simplement. L’Euro va mal, très mal, mais les dirigeants des CFA continuent à s’y arrimer, comme à la corde d’un pendu. Au bal des aliénés, on sait qui ne restera pas assis…

 

Obambé GAKOSSO, December 2011©

——————————–

*: http://www.ivoirediaspo.net/?p=6699


Actions

Informations



4 réponses à “Au bal des aliénés, les dévalués ne resteront pas assis”

  1. 4 12 2011
    Galebahi (23:24:41) :

    « L’Euro va mal, très mal, mais les dirigeants des CFA continuent à s’y arrimer, comme à la corde d’un pendu. »
    Cette phrase résume à elle seule l’aliénation dans laquelle est plongée l’Afrique et ses « élites ».

  2. 5 12 2011
    Alain (14:23:32) :

    Galebahi,

    J’aime bien comment tu mets « elites ». C’est très bien!

    Alain

  3. 6 12 2011
    Obambé GAKOSSO (00:32:55) :

    Bonsoir Galebahi,

    Bienvenu sur cet espace qui est aussi le tien. Oui, nos élites…. hélas! trois fois hélas!!!

    @+, O.G.

  4. 6 12 2011
    Galebahi (01:35:23) :

    Merci O.G.

    Pour qui sait reconnaitre les signes, une dévaluation du Franc CFA en 2012 est tout sauf une banale rumeur. Je n’ose même pas imaginer la catastrophe que cela sera, de Dakar à Brazzaville via Abidjan. Vu les prix prohibitifs sur les marchés, je me demande toujours comment font les mamans pour ramener de quoi manger pour leur famille. Si dévaluation, il y a, au lieu de manger une fois par jour, ce sera surement une fois tous les deux jours…

Laisser un commentaire




sissimages |
enza7079 |
Cordonniers à Fleur de Peau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les mille pommes d'or d'Ata...
| Les Pays
| Le concombre Masqué