• Accueil
  • > Musique
  • > Sabala détente avec François Lougah dans « Marie »

Sabala détente avec François Lougah dans « Marie »

12 11 2011

QUI NE CONNAÎT pas les bandes dessinées Aya de Yopougon?  Je suis indécrotable là-dessus et le jour où j’ai eu le plaisir de saluer Margueritte Abouet au Salon du livre de Paris, ce fut avec plaisir. Mais ce n’est pas d’elle dont je voudrais vous parler en ce samedi, mais d’un artiste immense, hélas! disparu. Dans une des BD d’Aya de Yopougon, on voit les Ivoiriens, dans la fin des années 70 se trémousser au rythme de François Lougah. Cela m’avait fait quelque chose de lire cela et, savoir que cette auteure rendait quelque part un hommage à ce crooner qui marqua la musique ivoirienne m’avait personnellement touché. Né en 1942, il a quitté ce monde dans un certain dénuement, comme nombre d’artistes sur notre continent (et pas que). Pour celles et ceux qui ne le connaissaient pas, appréciez la puissance de cette voix. Bon week-end!

Image de prévisualisation YouTube

 

Obambé GAKOSSO, November 2011© 


Actions

Informations



2 réponses à “Sabala détente avec François Lougah dans « Marie »”

  1. 13 11 2011
    St-Ralph (18:09:41) :

    Mon cher Obambé, je te suis très très très reconnaissant pour ce rappel à la mémoire de François Lougah qu est un des artistes ivoiriens que je préfère. Après lui, j’ai aimé Fax Clark, Jess sabi et Peter One. Même si les Ivoiriens dans leur majorité ont porté Ernesto Djédjé aux nues, pour moi, François Lougah reste un vrai artiste. La scène, il sait l’occuper. Je n’ai jamais vu un artiste africain occuper la scène de la sorte. Sauf peut-être le musicien Fela Ramson Kuti. Je fais la différence entre bon chanteur et artiste de scène. François Lougah est un artiste de scène comme James Brown et Fax clark à sa manière. Mais je n’oublie pas Amédée Pierre, l’Ancien !
    Merci beaucoup ! Internet est formidable !

  2. 14 11 2011
    Obambé GAKOSSO (13:52:12) :

    De rien, mon cher St-Ralph.

    Tout le plaisir est pour moi de faire ce genre de partage. F. Lougah était un grand, un vrai crooner, un homme qui tenait son public en haleine. Je trouve que nous manquons de crooners en Afrique. Ernesto Djédjé était pas mal aussi comme artiste. Mais si tu étais plutôt du côté de Lougah, je ne suis pas étonné. On doit bien te dire autour de toi que tu sors de l’ordinaire, non?

    Fela? Ah! Fela, quel artiste, mais quel artiste!!!

    Il y a des noms que je ne connaissais pas, tu m’apprends des choses qui à mon avis vont m’intéresser…

    @+, O.G.

Laisser un commentaire




sissimages |
enza7079 |
Cordonniers à Fleur de Peau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les mille pommes d'or d'Ata...
| Les Pays
| Le concombre Masqué