Guinée, mon champagne, c’est aujourd’hui!

21 12 2010

index12.jpg

RAMENER LE PAYSAGE DES LEADERS politiques africains à deux catégories est évidemment trop simpliste. Mais je ne peux m’empêcher, au moment où les deux pays voisins et frères (Guinée et CI) sont en train de vivre des moments historiques, de faire un petit parallèle entre le nouveau chef de l’Etat guinéen Alpha Condé et son jeune frère Alassane Dramane Ouattara. D’un côté, on a un homme qui s’est battu sa vie entière contre deux dictatures, et qui a fini par vaincre par les urnes.

index13.jpg

DE L’AUTRE, ON A UN HOMME QUI LUI n’a pas lésiné sur les moyens pour parvenir au pouvoir: coups d’État, partition du pays et aujourd’hui, un comportement des plus ridicules. Bref! Oui, Alpha Condé est pour moi l’homme du jour (jour de son investiture), l’homme de la semaine et aussi l’homme de l’année. Je ne sais pas s’il fera un bon président ou pas. Je ne crois pas qu’il respectera toutes les promesses faites (je connais très peu d’hommes politiques qui ont fait tout ce qu’ils avaient dit qu’ils feraient), mais au moins, il montre à tous les démocrates du monde ou à ceux qui croient en la démocratie qu’il est possible d’atteindre ses objectifs quand on s’en donne les moyens sans financer des rébellions, sans couper son pays en deux et sans avoir besoin que Paris et/ou Washington donnent leur quitus.

index14.jpgSékouba Konaté

LE MOMENT EST HISTORIQUE et, c’est vraiment dommage qu’on ne le souligne pas assez car après une dictature féroce menée par le Père de l’Indépendance (A.S. Touré) plus de 1/4 de siècle et ensuite la dictature (moins féroce certes, mais dictature tout de même) de Fory Coco (Lansana Conté) qui lui ne s’est pas jamais pour embastiller A. Condé 29 mois durant avec des accusations fallacieuses de tentative de déstabilisation de l’Etat avec des armes à feu. Que nenni, Alpha, dont les soutiens sont venus d’une bonne partie de l’Afrique a fini par sortir de prison et a continué son combat pour la démocratie à la tête de son parti (le RPG, Rassemblement du peuple de Guinée) et a fini par atteindre un de ses buts 1e; la conquête du pouvoir. Depuis que nos Etats ont accédé à une forme de souveraineté internationale (au sein des CFA, Colonies françaises d’Afrique), rares sont les chefs d’Etat progressistes qui sont parvenus à la tête de leurs pays après des décennies de combat. Abel Goumba broyé des décennies durant par la Françafrique; l’UPC de Ruben Um Nyobé et de Roland-Félix Moumié n’est jamais arrivé au pouvoir: Um Nyobé assassiné par l’armée coloniale française dans le maquis Kamerunais (le 13/09/1958), Moumié empoisonné par les services français à Genève (le 03/11/1960). Il y a aussi à côté de ces deux géants Ossende Afana (tué par l’armée Kamerunaise le 15/03/1966) à la frontière congolaise et Ernest Ouandié (décapité le 15/01/1971). Thomas Sankara lui aussi a subi la faucheuse téléguidée depuis l’Elysée avec des bras locaux s’appelant Abidjan et Ouagadougou.

alphaaleqm5ig2lvvfqtum3ruglrxpshpxmp7w.jpg

ALLEZ, PAS BEAUCOUP DE TEXTE aujourd’hui, de toutes les façons, je n’ai pas de temps: c’est jour de fête!

Vive la démocratie!

Vive l’Afrique!

Vive la Guinée!

Vive le RPG!

Vive Alpha Condé!

Obambé GAKOSSO, December 2010©

 


Actions

Informations



7 réponses à “Guinée, mon champagne, c’est aujourd’hui!”

  1. 21 12 2010
    Kaké (15:45:38) :

    Bambi,

    Avec la fougue que je te reconnais, tu attendras d’être aussi vieux pour devenir un jour président?

    Kaké, na léki na ngaï

  2. 21 12 2010
    Babou (15:50:34) :

    Bambi,

    Na sala yo ndenge nini ?!
    Ote lit depuis des semaines, le Congo n’existe plus pour toi? Côte d’Ivoire par-ci, Haïti par là, et aujourd’hui la Guinée.
    Trop c’est trop !
    Dans le village de maman qui connaît Alpha Condé même ?

    Babou

  3. 21 12 2010
    Letsaa La Kosso (17:26:31) :

    Bambi,
    Il y a des moments où franchement tu étonnes (et énerves) par tes amalgames! Bon c’est ta fête, bois ton champagne, chante, danse, jubile, mais s’il te plaît garde au moins ta lucidité pour te rendre compte qu’entre un Obenga en chéchia et un Obenga en robe, moi LLK je ne choisirais ni l’un ni l’autre.
    Quant à ton Alpha: n’oublie pas d’ajouter à sa biographie que l’AEG (association des étudiants guinéens) n’a jamais appartenu à aucune Fédération de Jeunesse ni communiste ni socialiste et qu’au début des années 80, Alpha était un gros négociant capitaliste du café et du cacao!
    Bois ton champagne! D’ailleurs moi aussi je vais en siffler une coupe!
    Bien le salut

  4. 22 12 2010
    Obambé GAKOSSO (09:48:20) :

    @ Kaké,

    Non, je suis déjà président. Avec Alpha Condé, j’ai déjà gagné.

    @ LLK,

    En effet, ton info est pertinente (la non-appartenance de l’association de Condé à la moindre organisation socialiste ou communiste). Mais cela n’est pas du tout contradictoire avec ce que j’ai dit. Si je qualifie Condé de progressiste, cela ne fait pas de lui un socialiste, même si son RPG est membre de l’Internationale… socialiste. En toute modestie, je pense que nous, Africains, devrions faire attention à ces concepts (socialiste, capitaliste, communiste etc.) Bon, il est vrai que je ne souhaite jamais imposer ces choses à autrui, les Africains étant libres d’adopter et d’importer les concepts qui leur plaisent. A la rigueur, le progrès social est une expression qui me sied bien, c’est pourquoi je range toutes les personnes citées plus haut dans le camp des progressistes. Goumba n’a jamais accepté l’étiquette de communiste que les colons et leurs valets locaux lui avaient mise sur le dos, sur la tête et sur la poitrine. Il en rigolait même. Lumumba, dans une des rares vidéos où on le voit s’exprimer là-dessus, il en rigole et dit qu’il n’est pas communiste. Si, en effet, on va en profondeur, on trouvera obligatoirement des différences ou des nuances entre les parcours des géants cités plus haut.
    Moumié est tombé de la sorte car il était quelque part un mondain (souviens-toi de la Tubab qui a servi d’appât pour qu’on réussisse à l’empoisonner). Ceci, pour dire que le progressisme ne va pas forcément à l’encontre du champagne, du commerce de café, d’or ou autre. Bien au contraire, la politique nécessite des sous, beaucoup de sous souvent. C’est pourquoi, des Hommes comme Kolélas et Gbagbo (qui ont des similitudes dans leurs parcours, même s’ils ont des conceptions totalement différentes de la politique) sont à féliciter car ils ont réussi, sans fortunes personnelles, à galvaniser des foules et à engranger des suffrages en grandes quantités, des électeurs. Bon, l’un s’est installé dans le fauteuil, et l’autre est passé de vie à trépas en l’ayant à peine effleuré (défaite de 92).

    Bref! à mon propre niveau, si je trouve des vertus aussi bien dans le communisme, dans le socialisme, dans le capitalisme (ou le libéralisme), je ne peux définir comme l’un ou l’autre ou même les 4 en même temps. J’ai souvent pris ici l’exemple de mon tonton, 62 ans passés, communisme et même plus coco que le PC chinois et le le PC français, mais qui est en même temps catholique. Alpha Condé, dans un discours l’an dernier, qui fera date a fustigé le FMI, mais je crois franchement que durant son 1e mandat au moins, il fera avec, il enverra même des missions et recevra leurs délégations. Sa marge de manoeuvre est très réduite à ce niveau, à moins qu’il n’agisse comme le président équatorien, Pablo Corea (je reviendrai une autre fois sur ce dernier)

    @ Babou,

    Le Congo est là, tiens, je t’offre une belle chanson de Mangoungou Clay (c’est comme ça que ça s’écrit ou bien?):
    Congo oh!
    Congo oh!
    To kosuka na yo wapi hé
    Ba yini ba tondi papa
    Soki bana na yo ba zalaki kolala
    Mbe ya lelo, to suki wapi hé
    Le 05 février 1979
    Prise de conscience
    Conscience pe lumière
    Ya bana Congo oh!
    Longonia oh! Sassou Nguesso
    L’homme des masses oh! longonia
    Ba actions concrètes na yo oh to ndimi
    Oh! pekisi …

    Bon, c’était ma dixième de minute de folie, ma soeur, ce sont les souvenirs de ces années 80 quand on lobotomisait le peuple à coups de slogans, de chants et autres mièvreries.

    Allez ma soeur, faut pas fâcher, faut s’amuser et rigoler, hein, kana na ngaï?

    @+, O.G.

  5. 22 12 2010
    letsaalakosso (22:32:16) :

    Bambi,
    Je ne sais pas si Kolela a amassé ou non des fortunes, mais en ce qui est de Gbagbo, on parle déjà de ses biens immobiliers! Dis-moi quand même qu’est ce que toute cette brochette de personnages et de personnalités a en commun?
    Qu’est ce qui unirait un Ouandié à un Thomas Sankara? Un Osendé Afana à un Condé ou à un Goumba ou à un Um Nyobé?
    Bien sûr frangin, nou pa fâché hein, nou diskité (mais attention, bois ton champagne et laisses-en un peu pour le jour où tu vas déchanter: je serai là pour réclamer ma Moët & Vuitton- rien que ça)!
    Bien le salut bulleux!

  6. 23 12 2010
    kocoumbo (03:52:28) :

    @ Obambé,

    Je commence sérieusement par douter de la rigueur avec laquelle tu fais certaines analyses et t’autorises certains parallèles que je qualifierai pour rester poli de douteux.

    Tu critiques Ouattara sur ce qu’il aurait fait depuis (coup d’états, rebellions, partition du pays, …etc.). Tout ceci est parfaitement de ton droit. Ce qui est par contre totalement inadmissible pour un intellectuel de ton rang (enfin pour l’idée que je m’en fait à tord ou à raison), c’est qu’on ne t’a pas encore vu présenter le moindre début de preuves pour étayer les accusations graves que tu avances de facon très désinvolte. Si au moins tu adoptais le ton prudent en utilisant le conditionnel qui sied dans ces genres de situation, on pourrait comprendre. J’attends donc avec impatience que tu nous apportes les preuves des coups d’état de Ouattara et les preuves des rebellions que Ouattara aurait organisées pour accéder au pouvoir.

    Le plus ridicule pour moi dans ton article, c’est que tu essayes d’opposer le « démocrate » et « vainqueur démocratique » (selon tes mots) des élections en Guinée Alpha Condé au « tricheur » Allassane Ouattara en Côte d’Ivoire. Tu te félicites d’une part de la victoire d’Alpha Condé (dont j’admire aussi l’histoire et dont j’ai suivi avec passion son procès en Guinée 2000), victoire que tu qualifies de démocratique mais d’autre part tu es absolument persuadé qu’en Côte d’Ivoire, Ouattara a triché et a volé les votes (tu le répètes partout dans tes réponses à mes posts), tu ne comprends donc pas qu’il s’accroche et s’affirme comme président élu, ce qui t’amène à qualifier son comportement actuel de ridicule. Excuse-moi mais j’ai beaucoup de mal à te prendre au sérieux. Une question, as-tu au moins suivi le déroulement, les péripéties et les irrégularités du 2è tour en Guinée? Si oui c’est ce qu’on peut qualifier d’élection démocratique selon toi? Si non je vais te rafraîchir la mémoire sur certaines irrégularités relevées par des observateurs et par le camp Cellou Dallein et qui a été consigné dans le recours de l’UFDG (parti de Cellou Dallein) à la cour suprême:

    Dans les circonscriptions électorales de Siguiri et Kouroussa et dans certains bureaux de vote de Kindia et Kankan et Conakry (fiefs d’Alpha Condé), il aurait été constaté des violences interethniques, des fraudes massives avec bourrages d’urnes par le RPG (parti d’Alpha Condé), des intimidations et empêchement de votes de partisans de l’UFDG, le remplacement de force d’assesseurs et délégués de l’UFDG par des militants et sympathisants du RPG, du faux et usage de faux sur les PVs de procès verbaux par imitation de signatures des délégués de l’UFDG qui avaient été remplacés de force, des partisans de Cellou Dallein battus, parfois tués et chassés de ces localités parce que le camp adverse (Alpha Condé) avait décidé de tricher, des chiffres barrés à l’aide de correcteur pour changer ces chiffres après sur certains PVs, etc…etc…

    Compte tenu de ces irrégularités l’UFDG demandait dans sa requête que le vote dans l’ensemble des circonscriptions électorales de Siguiri et de Kouroussa ainsi que dans certains bureaux de vote de Kindia et Kankan et Conakry (fiefs d’Alpha Condé) soit purement et simplement annulé conformément à l’article 162 du code électoral. Une telle annulation, même seulement dans les circonscriptions électorales de Siguiri et de Kouroussa, inversait les résultats et faisait gagner Cellou Dallein.

    La cour suprême n’a pas accéder à la requête de Cellou Dallein mais là n’est pas le but de ma démonstration. Ma question est de savoir si cretaines de ces irrégularités, qui sont avérés et bien documentés dans le cas de la Guinée, ne te rappellent pas certaines complaintes de Laurent Gbagbo à l’égard des votes dans le Nord de la Côte d’Ivoire, fiefs d’Allassane Ouattara? Alors dis-moi quelle est la logique qui t’amène à être très convaincu des fraudes de Ouattara dans le nord de la CI mais à être tout aussi convaincu du contraire en Guinée avec Alpha Condé dont tu te félicites de l’élection en la qualifiant de démocratique?

    La vérité est que la vraie différence entre les cas de la Guinée et de la CI réside dans la sagesse de Cellou Dallein (au contraire de Laurent Gbagbo en CI) et dans le fait qu’il n’a pas mis (ou pas pu mettre) des juges pantins et partisans à la cour suprême qui auraient pu accéder à ses recours et invalider les votes dans les circonscriptions fiefs d’Alpha Condé et donc inverser les résultats et le faire gagner. Si Alpha Condé est président pacifiquement aujourd’hui c’est uniquement pour ces raisons et non parce qu’il aurait gagné une électiion démocratique. C’est donc assez malhonnête et obscène que quelqu’un comme toi qui se réjouit de la victoire de Condé en Guinée, vu toutes ces circonstances, se permette de donner des lecons à Ouattara en CI dont tu qualifies l’attitude actuelle de ridicule.

  7. 23 12 2010
    Obambé GAKOSSO (12:17:56) :

    @ Kocoumbo,

    Désolé, mais mon Gsm déconne et je ne reçois plus depuis quelques jours en temps réel les réactions sur mon blog. So, je n’avais pas vu ton commentaire ici et j’y reviendrai le moment venu.

    @ LLK,

    Je ne sais pas si Kolela a amassé ou non des fortunes (…) Tout est dans le mot, ma chère. Je ne sais pas ce que toi tu entends par « fortune », mais cet homme a :
    - Fait passer son traitement de maire central de Mfoa de 600.000 à 2.000.000 de XFA/mois. Ce n’est pas petit même si ça ne suffit pas pour amasser une fortune, au sens où je l’entends ;
    - Il s’est crée un port privé (le port de la main bleue) avec la complicité du président Lissouba qui l’a laissé faire.

    En tant que maire, je ne sais pas s’il s’est adonné aux détournements de fonds. Mais toujours est-il que pour moi, il a fait preuve de malhonnêteté avec les finances publiques, mais il n’a pas amassé de fortune. Les gens qui l’ont vu vivre en Afrique de l’Ouest peuvent en témoigner : il vivait bien, mais guère plus. Je ne parle même pas du reste (retour de la dépouille mortelle de son épouse au pays…)
    Aussi, pour moi, la question de savoir si X a amassé des fortunes ou pas ne se pose pas car je pars sur la base du respect du bien d’autrui et du bien public comme on me l’a enseigné à l’école publique congolaise et comme mes parents me l’ont enseigné.
    mais en ce qui est de Gbagbo, on parle déjà de ses biens immobiliers (…) Je ne te cache pas que c’est la 1e fois que je le lise. Tu as du lire ici ma réaction à l’arrestation que j’avais qualifiée d’abusive du journaliste Théophile Kouamouo. Si donc l’ami Gbagbo s’amuse aussi à ce jeu-là, je ne manquerai pas de le faire. En 1992, j’avais cru en un homme et je lui avais donné ma voix au 1e et au 2e tour. Quelques mois après, quand je me suis rendu compte que c’était trop, j’ai compris pourquoi je n’avais jamais pris ma carte de membre à l’UPADS. Il s’agit (tu l’auras deviné aisément) de Pascal Lissouba. Si je ne fréquente que très peu les temples et autres églises, c’est bien parce que je ne suis pas un béni oui-oui.

    Qu’est ce qui unirait un Ouandié à un Thomas Sankara? Un Osendé Afana à un Condé ou à un Goumba ou à un Um Nyobé? Je l’ai dit plus haut, la lutte contre la Françafric. Le reste, il y a plein de différences entre eux. La passion du sexe pour Gbagbo (il le revendique lui-même) et Moumié est aussi un point de concordance évident. Gbagbo a cru qu’en épousant la jeune Nady Bamba, il grapillerait plein de voix dans le Nord. Non seulement il en a eu peu, mais en plus les autres se sont amusés à bourrer les urnes comme certaines mamans bourraient les fonds de boîtes de Guigoz dans lesquelles elles vendent leur riz et autres foufous, pour donner l’illusion qu’il y en avait beaucoup.

    @+, O.G.

Laisser un commentaire




sissimages |
enza7079 |
Cordonniers à Fleur de Peau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les mille pommes d'or d'Ata...
| Les Pays
| Le concombre Masqué