Demain samedi 18 décembre 2010, à Reims

17 12 2010

images.jpg 

JE SAIS QUE J’AVAIS DÉJÀ récemment mis en ligne l’annonce pour notre conférence de demain samedi 18 décembre 2010 à 14h30′ à Reims, la répétition étant la mère des sciences, j’en profite pour mettre de nouveau en ligne ladite annonce. Rien d’autre ne change: mêmes thèmes, mêmes intervenants! Vous êtes les bienvenus, dans l’Est de la France, dans la ville de Reims précisément (45 mn de Paris, par train; au plus court, 1h53′ par voiture et au plus rapide, 1h27′, environ).

LA MÉDIATIQUE CROIX-ROUGE DE REIMS INVITE LA LIGUE PANAFRICAINE DU CONGO A PARLER DU PANAFRICANISME

INVITATION

La Ligue panafricaine du Congo-Umoja (LPC-U) vous prie de lui faire l’honneur de prendre part à la Conférence qu’elle animera le samedi 18 décembre 2010 à 14 h 30′à la salle d’exposition de la médiathèque croix-rouge de Reims sise, 19 rue Jean-Louis DEBAR – Tel: 03 26 35 68 40, sous le thème principal suivant:

«Le panafricanisme moderne peut-il permettre de réinventer la démocratie et créer un Etat fédéral africain, pour assurer le développement durable du continent?»

Cette thématique générale sera développée sous divers angles à savoir:

  • Panafricanisme comme Fondement de la Quête de la Dignité, de la Liberté et de l’Indépendance de l’Afrique;
  • Panafricanisme et IFI (Institutions financières internationales): comment sortir de l’Etau des Dettes odieuses?
  • Panafricanisme et Agriculture: comment Reconquérir la Souveraineté alimentaire?

La conférence sera animée par 3 membres de la Ligue:  MM. Pierre Eboundit, Diogène Senny et Obambé Gakosso

L’affiche officielle: Demain samedi 18 décembre 2010, à Reims dans Société pdf reimspanafricanismeaffiche.pdf

Obambé GAKOSSO, December 2010©


Actions

Informations



7 réponses à “Demain samedi 18 décembre 2010, à Reims”

  1. 18 12 2010
    Letsaa La Kosso (01:09:37) :

    Bambi,
    La contrainte d’éloignement ne me permettra pas de participer à votre conférence et j’en suis désolée car j’aurais bien voulu remettre les pieds dans cette ville de Reims et vider quelques verres de champagne par la même occasion. Mais vu que je n’y serai donc pas, je me permets de te faire parvenir mes trois questions que j’aurais posées si j’avais été en salle avec vous. Je te remercie donc d’avance de poser ces trois questions à tes camarades et de m’apporter leurs réponses ici (si vous le voulez bien, quand même):
    1) Existe-t-il un panafricanisme classique / traditionnel puisque vous parlez de panafricanisme moderne? Quelle est la différence entre ces deux types de panafricanisme?
    2) Panafricanisme comme fondement de la quête de la dignité, de la liberté et de l’indépendance de l’Afrique: est ce que ce ne serait pas plutôt l’inverse? c’est-à-dire que la quête de la liberté et de l’indépendance ont permis de forger la théorie/ stratégie du panafricanisme; autrement dit, pour l’aboutissement de la quête, les « quêteurs » avaient besoin d’un outil fédérateur et unificateur, et cet outil fut la théorie du panafricanisme?
    3) Pourquoi réduire la souveraineté alimentaire à la seule agriculture? Qu’en est-il des ressources animales et halieutiques, et…de l’environnement?
    Bien le salut.

  2. 18 12 2010
    Obambé GAKOSSO (13:11:04) :

    Bonjour la famille,

    On est à Reims depuis des heures, et le temps est magnifique: de la neige partout, à gogo. Je vais en garder un peu pour vous tous.

    LLK,

    On reviendra vers toi, un peu de patience et merci pour tes questions prtinentes.

    @ bientôt les parents, Obambé GAKOSSO

  3. 18 12 2010
    Nzaou (13:30:47) :

    Oui c’est ça le problème, toutes les conférences et débats intéressants se passent en région parisienne très souvent. Dans tous les cas que les cerveaux chauffent et qu’essaiment de vrais idées et de vrais concepts véritablement panafricains. UMOJA !

  4. 20 12 2010
    Alain (14:29:45) :

    Tentatives de réponses de ma part :

    La souveraineté alimentaire réduite aux questions agricoles ? Parce que l’Iguane, en bon paysan qu’il est ne connaît que la houe, les arachides, le saka-saka, l’oseille. Voilà pourquoi il ramène tout à l’agriculture ;

    Panafricanisme moderne ? Oui, il existe et il est incarné par la Ligue. Avec ses valeurs, sa dureté, ses ambitions, son blog (les autres n’avaient pas de blogs) etc. Mais on connaît déjà les résultats. Les Africains ne voteront jamais pour un parti panafricain, nous sommes trop bien comme nous sommes ;

    Panafricanisme comme fondement… LLK, dis-moi, à quoi tu te dopes pour poser des questions pareilles ? J’ai mal à la tête, j’arrête là.

    Alain le non-panafricain, le non-Africain, le rien du tout.

  5. 20 12 2010
    Chantal (14:51:35) :

    Alain, Alain, Alain,

    Même quand c’est sérieux, il faut que tu viennes raconter n’importe quoi!

    Laisse Obambé et les gens de la Ligue répondre, s’il te p^laît.

    Chantal

  6. 21 12 2010
    Babou (15:57:44) :

    Cet homme est un vrai rêveur, tu n’as rien d’autre à faire un samedi où la neige ne cesse de tomber sur tout ton nouveau pays?
    Allez si loin, à Reims pour raconter des histoires aux gens? J’imagine le jour où tu vas rentrer au pays, et que tu te mettras à faire des meetings: au tout premier, les gens vont tous partir. Cela ne les intéresse pas du tout les grandes idées.

    Les gens ont faim.

    Babou

  7. 26 12 2010
    Obambé GAKOSSO (16:52:55) :

    Au moment de taper ces lignes, je me repasse ma compil de Franklin Boukaka. Emouvant. Voir l’Afrique se déchirer et être le terrain de jeu préféré des marchands d’armes fait mal, mais je ne suis pas magicien. A part écrire et prier Dieu et les mânes de nos ancêtres, je ne peux rien faire de plus.

    Vous aurez le CR de la rencontre de Reims dans la semaine

    Obambé

Laisser un commentaire




sissimages |
enza7079 |
Cordonniers à Fleur de Peau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les mille pommes d'or d'Ata...
| Les Pays
| Le concombre Masqué