• Accueil
  • > Musique
  • > Sabala détente avec celui qui ne veut pas être le Bob Dylan africain

Sabala détente avec celui qui ne veut pas être le Bob Dylan africain

20 11 2010

SI ON DEMANDE A UN EUROPÉEN DE  citer un artiste-musicien sénégalais, le 1e nom qui lui viendra à l’esprit est sans doute celui de Youssou Ndour. Pourtant, ce pays regorge de talents et, mon chanteur préféré est sans conteste le natif de Dongo Buti au Niger, Ismaël Lô, alias Iso Lô. J’apprécie, en plus de son talent indéniable, sa discrétion, sa modestie et aussi sa force de caractère. Au cours d’un entretien radiophonique, on lui rabâcha encore les oreilles avec cette étiquette de Bob Dylan africain, il répliqua (pour la énième fois) Non. Si je suis le Bob Dylan africain, alors Bob Dylan est l’Ismaël Lô américain. J’en connais pourtant plein qui se seraient gargarisés de ce genre de comparaison et qui en auraient même un fonds de commerce… Lui non. Nous sommes habitués en Afrique centrale à des chansons qui durent des plombes où, souvent, les musiciens des années 80 à nos jours racontent leurs vies durant 10 à 20 mn. Là, avec son harmonica, Iso Lô va vous enchanter durant 04’05 », avec son tube, sa plus belle chanson (pour moi), Tajabone. Je ne parle, ni ne lis et encore moins ne comprends le valaf, aussi, je vous propose ce lien où vous apprendrez des choses sur cette formidable chanson.

Image de prévisualisation YouTube

Obambé GAKOSSO, November 2010©


Actions

Informations



5 réponses à “Sabala détente avec celui qui ne veut pas être le Bob Dylan africain”

  1. 20 11 2010
    kinzy (16:34:50) :

    J’admire pour ne pas dire que j’adore, surtout son excellent album DABAH , cet homme est une merveille , et quelle voix !
    Bô weekend fwé mwen

  2. 20 11 2010
    kinzy (16:37:42) :

    Taa…tajabone, nous célébrons le tajabone
    Abdou…ou jambar est un double-Ange
    Il s’arrachera du Haut, atterrira sur ton âme
    C’est lui, lui qui te demandera si tu as prié
    C’est lui, lui qui te demandera si tu as jeûné

    Il quittera le Haut, tombera sur ton âme
    C’est lui, qui te demandera si tu as prié
    C’est lui, qui te demandera si tu as jeûné
    Taajàbòòn, nous célébrons le tadiébaune
    Taajàbòòn, nous célébrons le tadiébaune

    C’est pour ceux qui ;;;;

  3. 21 11 2010
    idem (01:55:50) :

    Très belle mélodie, un son magnifique de guitare qui se marie bien avec l’harmonica et la voix du chanteur que je découvre grâce à toi (encore ! ).
    Chanson douce sur fond de recommandation à bien se conduire dans la vie. Une chanson aux reflets de spiritualité. J’aime.

  4. 22 11 2010
    Letsaa La Kosso (01:00:09) :

    Le Taajabon est célébré la nuit (sorte de veillée aux chandelles) au cours de laquelle les charrettes illuminées de grandes torches (appellées fanals) sillonnent les rues et les gamins suivent ce convoi nocturne en chantant « Taajabon hé…. »

    Bambi: peux-tu m’expliquer ce que signifie ce titre de « Sabala Détente » qui revient tous les week-ends? Merci d’avance Frangin!

  5. 23 11 2010
    Obambé GAKOSSO (09:59:05) :

    @ LLK,

    Le « sabala » est le samedi, adapté en lingala et en kikongo. Il dériverait (selon mes Vieux et mes Vieilles) du portugais « sábado », dont on aurait aussi tiré le « lomingo » (dimanche) domingo = dimanche en portugais.

    @+, O.G.

Laisser un commentaire




sissimages |
enza7079 |
Cordonniers à Fleur de Peau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les mille pommes d'or d'Ata...
| Les Pays
| Le concombre Masqué