• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Le serpent qui se mord la queue

29112008

Le Parlement congolais est depuis un moment secoué par le tragi-comique. Outre les élections frauduleuses de juin 2007 qui ont connu de nombreuses contestations, balayées d’un revers de la main par Cour du refus (alias Cour constitutionnelle du sieur Gérard Bitsindou, dont les Congolais se demandent toujours quelles sont les compétences en droit, surtout en droit constitutionnel…), notre trop cher Parlement a vu mourir Ambroise Edouard Noumazalaye (officiellement né en 1933, mort en 2007), président du Sénat. Il a vu partir Jean-Pierre Thystère-Tchicaya (1936-2008) député et ancien président de la chambre basse (2002-2007) André Ntsatouabantou Milongo (1935-2007), ancien président de l’Assemblée nationale (1993-1997) et réélu député en 2002 est aussi passé de vie à trépas. Simon-Pierre Ngouonimba-Nczary (1942-2008), ancien sénateur et membre de la Cour du refus s’en est allé entre temps aussi.

Lire la suite… »




Lois, vous avez dit lois ? (1)

22112008

Lors d’un dîner samedi soir, 22 novembre 2008, j’ai la surprise d’apprendre par un agent d’une entreprise publique française que les légumes frais sont interdits dans le restaurant de son établissement.

Je crois rêver ! Mais pourquoi donc ?

-         Directive de l’Union européenne (UE) !

-         Mais pourquoi cette directive ?

Lire la suite… »




Colonisés mentaux

21112008

Colonisés mentaux

Mercredi 08 octobre 2008, au matin.

Je suis dans le train qui doit m’amener gagner ma pitance. Entre les mains, j’ai le remarquable essai collectif qui fait tant trembler la Françafrique, L’Afrique répond à Sarkozy. Contre le Discours de Dakar (Philippe Rey) ouvrage qui a été victime de la censure du groupe France Télévisions, lors des récents « Trophées Afro-caribéens » (sic!).

En relisant la contribution du frère Demba Moussa Dembelé qui a axé sa réponse sur les aspects économiques, je ne peux résister au plaisir de passer un coup de fil à mon frère Diogène Senny que je devine aussi sur la route pour aller gagner sa croûte. Inévitablement, en abordant  (de nouveau) ce livre, l’actu brûlante et l’économie, deux de nos « amis » sont invités à table : la Banque mondiale (BM) et le Fonds de la misère instantanée (FMI). Le frère D.Senny me dit encore une fois sa consternation de lire, d’entendre des opposants africains continuer sempiternellement à approuver les « programmes » et autres diktats des Institutions financières internationales (IFI). Il me cite notamment le cas de l’ancien Premier ministre centrafricain Jean-Paul Ngoupandé (alias « Ngouperdu » pour ses compatriotes). Je lui rappelai qu’un jour, en lisant mon journal préféré, Le canard enchaîné, j’embrassai totalement une de leurs thèses. En politique, quand il se passe quelque chose, les Hommes politiques se croient obligés de s’exprimer. Peu importe ce qu’ils diront quand le micro leur sera tendu ou quand ils auront l’occasion d’aller devant un ordinateur (pour ceux et celles qui savent se servir de cet outil). Quand ils ne s’expriment pas, le peuple a tendance à les oublier. C’est valable au Congo, au Gabon, aux USA comme ailleurs.Souvenons-nous de la fin de l’année 89. Le pouvoir de Sassou I et du PCT étant de plus en plus menacé, élève en classe de 2nde, avec des copains, nous mettions à parler des Lissouba et Cie qui auraient fait des déclarations tonitruantes pour réclamer la démocratie. Nous ne l’avions même pas lu, ni entendu, mais on faisait circuler l’information et il faut dire que de leur côté, ces Hommes se sentaient ragaillardis, parce qu’ils savaient très bien que l’on parlait d’eux. Comme me le racontait un jour une grande sœur, au sujet de son mari, homme politique qui alla convoquer une conférence de presse, juste afin de faire parler de lui. En rentrant chez lui le soir il dit à sa femme : « Tu vas voir, demain, les journaux parleront de moi. Le président saura que j’existe encore ! »

Lire la suite… »







sissimages |
enza7079 |
Cordonniers à Fleur de Peau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les mille pommes d'or d'Ata...
| Les Pays
| Le concombre Masqué